Des solutions pour une épilation définitive

Des solutions pour une épilation définitive

Garder une peau nette et lisse en toute occasion, sans passer son temps à se débarrasser de ses poils disgracieux… Voilà un désir qui relève presque du fantasme. Mais le passage du rêve à la réalité est possible et de plus en plus accessible.

Épilation à la cire, rasoir, crème dépilatoire, etc. Les méthodes d’épilation traditionnelles amènent toutes leur lot d’inconvénients : fréquence d’épilation, perte de temps et d’énergie, douleur, apparition de boutons, assèchement de la peau, etc.

N’étant pas tous égaux en matière de pilosité (la quantité, la couleur et la vitesse de repousse du poil varient d’un individu à l’autre), de nombreuses femmes, mais aussi beaucoup d’hommes, peuvent être tentés de se tourner vers des techniques d’épilation définitive. Ces techniques d’épilation permettent de détruire durablement les poils de toutes les zones du corps (jambes, bras, maillot, visage, torse, dos, etc.), dans un délai d’un an et demi en moyenne.

Pour chaque région du corps, il faut compter 3 à 10 séances (selon la pilosité et la zone traitée), espacées de 2 à 3 mois. En effet, seuls les poils en phase de pousse sont traités durant une séance, non ceux qui sont encore à l’état de germe et qui vont croître dans les semaines suivantes. Les progrès réalisés dans les dernières décennies ont permis de rendre ces techniques plus efficaces et moins dispendieuses, en plus de diversifier l’offre.

Épilation électrique, au laser ou à la lumière pulsée, ces 3 solutions permettent de s’adapter à la situation de chacun en tenant compte du budget, du type de peau et de la pigmentation du poil.

Épilation électrique

L’épilation électrique présente énormément d’avantages. Étant la technique la plus anciennement utilisée, elle est donc la plus éprouvée. Un autre de ses atouts est de pouvoir être utilisée sur tous les types de peaux et toutes les colorations de poils, aussi bien noirs que blonds, roux ou blancs. Mais surtout, elle est la plus efficace, affichant un taux de 100% de non-repousse des poils.

À l’aide d’une aiguille munie d’une miniélectrode, de petites décharges électriques sont envoyées pour brûler la racine du poil. Une douleur peut être ressentie au moment de la décharge électrique, mais en cas de besoin il existe des solutions pour anesthésier la zone cutanée à épiler. Les poils sont traités un par un, ce procédé est donc plutôt long et dispendieux. Il convient mieux pour les petites zones (visage, aisselles, maillot, etc.)

Épilation au laser

L’épilation au laser s’attaque à un plus grand nombre de poils en moins de temps. Elle permet donc de traiter des zones plus étendues (dos, jambes, etc.) Plus abordable, mais un peu moins efficace que l’épilation électrique, elle offre tout de même un taux de 80% de non-repousse des poils. Cependant, des séances d’entretien sont à prévoir tous les 4 ou 5 ans.

Le laser détecte puis détruit la mélanine (pigment qui donne sa couleur au poil, mais aussi à la peau). Ainsi, il donne de meilleurs résultats sur les poils foncés (bruns et noirs) mais fonctionne de manière optimale lorsque la peau est claire, car le contraste entre la couleur de la peau et celle des poils lui permet de mieux détecter les poils et surtout de ne pas brûler la peau.

Dans ces cas-là, le laser, dit classique, est peu douloureux, même si l’on peut ressentir de légers picotements. Une crème anesthésiante peut être administrée avant la séance pour atténuer ces désagréments. Pour les peaux mates, bronzées, métissées ou noires, il existe maintenant des lasers dits spécifiques, mais plus chers et plus douloureux.

Épilation à la lumière pulsée

L’épilation à la lumière pulsée (ou lampe flash) est souvent qualifiée de « semi-définitive », car elle exige des séances d’entretien plus régulières (environ tous les 2 ans.) Elle reste la technique la plus abordable et permet de traiter toutes les parties du corps. L’appareil utilisé envoie un flash de lumière dont la chaleur vient détruire le poil et sa racine.

Comme le laser, la lumière détecte les poils grâce à la mélanine et convient donc aux poils foncés sur peaux claires. Les résultats sont visibles après 2 ou 3 séances. Généralement pratiquée en centre de beauté ou de soins esthétique, il existe aussi des petits appareils moins puissants, mais plus abordables, permettant de s’épiler soi-même à domicile.

Indépendamment des considérations budgétaires ou de pigmentation de peau et de poil, il est important de consulter un spécialiste ou un dermatologue spécialisé avant d’opter pour l’une ou l’autre de ces solutions. Celui-ci va établir un diagnostic (certaines techniques ne sont pas indiquées en cas de prise de médicaments photo sensibilisants, d’épilepsie, de diabète, de grossesse, etc.) et faire une étude afin d’évaluer les risques de brûlure ou de dépigmentation de la peau. Il donnera également des mises en garde spécifiques, par exemple d’éviter de s’exposer au soleil avant et après chaque séance.

Enfin, il est préférable de faire les séances chez un médecin ou un dermatologue spécialisés et de redoubler de prudence. Si vous optez pour un service d’épilation offert en centre de beauté ou de soins esthétiques, assurez-vous que les appareils utilisés sont homologués et que le personnel est qualifié pour prodiguer ce genre de service.

Index Santé |

Categories: Beauté - Mode

À propos de notre chroniqueur

Quebec Boomers

Quebec Boomers